Les filières du social

Le secret de tous bons travailleurs social c’est une motivation à toute épreuve !

Afficher l'image d'origine

En effet, les métiers du social sont des métiers de vocation. Suite au vieillissement de la population, l’augmentation des situations d’isolement, de dépendance et de précarité, c’est un secteur en plein essor qui ne connait pas le chômage. De plus, une grande partie des travailleurs sociaux atteignent aujourd’hui l’âge de la retraite. Même si l’état et les collectivités pourraient limiter la création de postes dans un souci budgétaire, le secteur du social devrait donc largement continuer à recruter dans les années à venir

Même si l’obtention d’un diplôme n’est pas obligatoire pour intégrer les métiers du social (seul le métier d’assistant social est théoriquement réglementé), il est vivement conseillé d’avoir un bagage ou une première formation.

Le social regroupe un grand nombre de métiers extrêmement différents :

  • Les métiers de direction, d’expertise et d’encadrement de l’intervention sociale : ce sont les métiers de l’administration, directeur d’établissement ou ingénieur social.
  • Les métiers d’aide et de conseil : tel qu’assistant de service social, auxiliaire de vie sociale, conseiller en économie sociale et familiale, médiateur familial ou technicien d’intervention sociale familiale.
  • Les métiers de l’éducation et de l’animation : ce sont les aides médico-psychologiques, les animateurs, les assistant familiaux, les chefs de service éducatifs, éducateurs de jeunes enfants ou éducateurs spécialisés, les éducateurs technique spécialisés ou les moniteurs éducateurs.
  • Les métiers du médical et paramédical : aide-soignant, ambulancier, auxiliaire de puériculture, cadre de santé, cadre diététicien, cadre ergothérapeute, cadre infirmier, cadre masseur-kinésithérapeute, ergothérapeute, diplômé travail social, infirmier, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, psychomotricien, puériculture.

LES FORMATIONS

Aujourd’hui, près de 300 établissements dans toute la France préparent les candidats aux métiers du social que ce soit des écoles publiques, des centres privés agréés ou encore des CFA (Centre de Formation d’Apprentis). Il existe 11 DE (Diplômes d’Etats) dans le secteur débouchant chacun sur un métier spécifique. La diversité de formations proposées permet à chacun de trouver la place qui lui correspond le mieux : que ce soit en apprentissage, avec des études courtes d’1, de 2 ou de 3 ans. De plus elles sont accessibles avec ou sans le Bac pour certaines ou à Bac+2 pour d’autres.

Pour entrer en DE, la sélection passe par un concours composé d’épreuves écrites (visant, le plus souvent, à vérifier les capacités d’analyse et de synthèse du candidat, sa culture générale et sa maîtrise du français) ou d’un dossier. Suit un entretien pour évaluer sa motivation et son aptitude pour le métier. C’est le moment de faire valoir les acquis d’un stage ou du bénévolat. Toujours appréciée et parfois nécessaire, l’expérience du terrain est un atout certain.

A SAVOIR : Pour le  DEASS et le DEES, une tactique consiste à passer par le DUT carrières sociales de même option (AS et ES) pour tenter l’entrée en 3e année (procédure de sélection propre à chaque établissement). L’avantage : appréhender les différents aspects du travail social et acquérir une première expérience.

NIVEAU D’ACCÈS

SANS LE BAC

Il existe aujourd’hui 5 diplômes d’états accessibles sans le Bac :

  • DE d’aide médico-psychologique (DEAMP) : Il s’agit d’une formation d’un an permettant d’atteindre un niveau final CAP ou équivalent et formant des professionnels capable d’assister des personnes handicapées ou dépendantes de tous âges dans les gestes de la vie de tous les jours.

  • DE d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) : Il s’agit d’une formation d’un an permettant d’atteindre un niveau final CAP ou équivalent et formant des professionnels capables d’accompagner les personnes en difficulté de vie ou de difficulté sociale (personnes âgées, malades ou handicapées) dans les activités quotidiennes et sociale pour compenser leur état de fragilité et de dépendance et les aider à retrouver leur autonomie. Il favorise également le maintien de la personne à son domicile et évite l’isolement.

  • DE d’assistant familial (DEAF) : Ce diplôme forme des professionnels capables d’accueillir de manière permanente des mineurs ou des jeunes majeurs de 18 à 21 ans, à son domicile et dans sa famille. Il procure à l’enfant ou à l’adolescent, séparé de ses parents, des conditions de vie lui permettant de poursuivre son développement physique, psychique et affectif. Pour cela, l’assistant familial prend en charge ses besoins fondamentaux et participe à son accompagnement éducatif.

  • DE de moniteur-éducateur (DEME) : Il s’agit d’une formation en 2 ans aboutissant à un niveau bac ou équivalent et formant des professionnels capables de guider des personnes inadaptées, handicapées ou en situation de dépendance sur le chemin de l’autonomie. Intervenant principalement dans le secteur associatif privé, le moniteur éducateur donne aux personnes les moyens de s’intégrer à la société en leur inculquant les gestes du quotidien, le sens du travail et des responsabilités, et les règles de la vie en collectivité.

  • DE de technicien de l’intervention sociale et familiale (DETISF) : de même, il s’agit d’une formation en 2 ans aboutissant à un niveau bac ou équivalent et formant des professionnels capables non seulement d’apporter une aide à la vie quotidienne mais aussi d’accomplir un véritable travail d’accompagnement psychologique et social. Le TISF intervient au domicile même de la personne en difficulté, pour l’aider à passer un cap difficile, à chercher une solution à un problème, ou à rétablir un équilibre rompu. Leur action peut revêtir un caractère ponctuel (ex. assistance à un opéré après une intervention) ou s’inscrire dans un projet plus long qui associera divers travailleurs sociaux (ex. réinsertion de personnes en situation de précarité ou d’exclusion).

Sous condition d’âge et d’expérience, les candidats qui n’ont pas validé de Baccalauréat au préalable peuvent aussi s’orienter vers le Diplôme d’accès aux études universitaires à orientation littéraire (DAEU A). Ce dernier se prépare à l’université.

De même, ils peuvent choisir de préparer le DRJSCS (directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) qui leur permet de prétendre aux formations d’assistant de service social, d’éducateur spécialisé et d’éducateur de jeunes enfants.

1

AVEC LE BAC

On compte 4 diplômes d’états exigeant un niveau Bac validé et proposant un cursus en 3 ans :

  • DE d’assistant de service social (DEASS) : Il forme des travailleurs sociaux généralistes capables d’aider les personnes très démunies à résoudre leurs problèmes en matière de logement, de travail, de maladie, de violences familiales, de scolarité des enfants ou encore de santé.

  • DE d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE) : Il forme des spécialistes de l’accompagnement des enfants de moins de sept ans. En mettant en place des activités plus ou moins dirigées, il sensibilise les enfants aux règles de la vie en groupe. Il joue un rôle crucial, aussi bien en matière d’éveil que de socialisation. Il exerce principalement dans les structures d’accueil de la petite enfance (crèches, jardins d’enfants, haltes garderies), mais aussi dans les hôpitaux et les établissements accueillant des enfants handicapés ou connaissant des difficultés sociales.

  • DE d’éducateur spécialisé (DEES) : Le diplôme d’éducateur spécialisé forme des professionnels capables de développer chez une personne handicapée ou inadaptée, sa capacité à se prendre en charge.

  • DE d’éducateur technique spécialisé (DEETS) : l’éducateur technique spécialisé transmet son savoir-faire professionnel à des personnes handicapées ou inadaptées afin de favoriser à la fois leur épanouissement personnel et leur insertion sociale. Le but est de restructurer une personnalité déficiente ou «abîmée» en mobilisant la personne sur un projet, en lui montrant qu’elle est capable d’assimiler des connaissances et de se rendre utile. Il intervient essentiellement dans les centres d’aide par le travail (CAT), mais aussi dans les ateliers protégés, les centres de rééducation, les hôpitaux, les entreprises d’insertion … Il s’agit d’un professionnel ayant déjà un premier domaine de compétence (horticulteur, menuisier).

2

AVEC UN BAC+2 ET PLUS

Deux formations requièrent au moins un niveau Bac+2 du fait des responsabilités qui découlent de ces métiers :

  • DE de conseiller en économie sociale et familiale (DECESF) : Le conseiller en économie sociale et familiale a pour rôle d’aider les personnes en difficultés à mieux conduire leur vie quotidienne pour pouvoir refaire surface grâce à des conseils, des projets (aide aux devoirs, bourse aux vêtements) ou des actions (ateliers d’alphabétisation). Il travaille principalement en collectivités locales, office de HLM, CAF ou avec la Sécurité Sociale. Il existe plus de 90 centres proposant ce DE d’un an en France dont au moins 11 en apprentissage.

  • DE de médiateur familial (DEMF) : Ce diplôme forme des médiateurs familiaux qui font le lien entre des personnes d’une même famille en situation de rupture que ce soit liés à un divorce, une séparation, un problème de fratrie ou d’héritage ou des problèmes financiers entre membres d’une famille associés au sein d’une entreprise. Le médiateur familial a pour but d’amener les personnes sur le terrain de la discussion afin de régler les conflits. Il existe 10 centres en France proposant une formation d’un an.

 3

ATTENTION : une fois admis, aucun diplôme n’est délivré avant la fin de la formation et les équivalences avec des diplômes d’autres secteurs sont difficiles à obtenir. En revanche il existe de nombreuses passerelles entre les différents DE du social.

LES AUTRES FORMATIONS

Les Diplômes d’état sont loin d’être les seules formations préparant les candidats aux métiers du social. Il existe aussi deux BTS (brevet de technicien supérieur) et un DUT (diplôme universitaire de technologie) donnant accès aux métiers du social. On trouve aussi quelques licences pro et des masters spécialisés.

  • BTS économie sociale et familiale (ESF) : Le titulaire du BTS est un expert de tous les domaines de la vie quotidienne : alimentation-santé, budget, consommation, environnement-énergie, habitat logement. Il réalise des études techniques sur ces domaines et formule des propositions en fonction des besoins des usagers qu’il a au préalable identifié. Il peut également concevoir et conduire des actions de conseil et d’animation autour de ces domaines. Par ces activités, il participe à l’impulsion des évolutions de comportements individuels ou collectifs, dans un contexte de développement durable. Avec un bon dossier il est cependant possible de s’orienter en licence professionnelle intervention sociale ou en institut de formation en travail social pour préparer le DE de conseiller en économie sociale familiale.

  • BTS services et prestations des secteurs sanitaires et social (SP3S) : Accessible avec un bac ou équivalent cette formation en 2 ans permet d’exercer dans différentes structures telles que les mutuelles, centres de sois, services de protection de la jeunesse, établissements médico-sociaux, … Le titulaire de ce BTS analyse les besoins des usagers et lui propose des prestations et des services appropriés, il assure la gestion de son dossier. Il joue un rôle dans le bon fonctionnement de la structure pour laquelle il travaille en participant à la gestion administrative et comptable, à la démarche qualité et à l’animation de l’équipe. Cette formation offre aussi 13 semaines en entreprise. Ce BTS est conçu pour permettre facilement de s’insérer dans le monde professionnel mais avec un très bon dossier et une mention il est possible de poursuivre ses études en licence professionnelle ou en licence du champ sanitaire et social.

  • DUT carrières sociales : il s’agit d’une formation en deux ans accessible après un Bac (S, ES, ST2S, L, STMG, …) ou équivalent. L’accès se fait sur dossier et après un entretien. Les DUT carrières sociales proposent plusieurs options : assistance sociale, éducation spécialisée, gestion urbaine, services à la personne ou animation sociale et socioculturelle. Le titulaire d’un DUT carrières sociales option assistance sociale accueille, oriente et informe les personnes qui s’adressent à lui. Après l’analyse de leur situation économique et sociale il met en œuvre des actions individuelles ou collectives pour améliorer leurs conditions de vie. Il les accompagne aussi dans les démarches administratives. Il est facilement possible de poursuivre ses études après un DUT carrières sociales, per exemple vers un DE d’assistant de service social ou vers une licence professionnelle intervention sociale après un DUT carrières sociales option assistance sociale.

Le gros avantage de ces formations est qu’elles permettent de construire son projet en se spécialisant pas à pas, les candidats peuvent alors découvrir plusieurs axes avant de se diriger vers un métier. Elles sont en revanche plus axées sur la théorie contrairement aux DE.

Le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) permet quant à lui de s’orienter vers de l’animation. De même que d’autres diplômes de niveau Bac+2 ou +3 sont souvent accessibles sans diplôme scolaire préalable en effet les critères de sélection sont plus basés sur l’expérience en animation que sur les résultats scolaires.

Le ministère de la Justice propose des concours particuliers permettant d’intégrer des formations de conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation et d’éducateur de la PJJ.

LE COÛT

Le coût de certaines formations peut être très élevé, il varie de quelques centaines d’euros à 3 000 euros par an. Il est donc important de bien choisir sa formation.

Cependant, les élèves bénéficient souvent de bourses et d’aides au financement.

De plus, pour diminuer le coût de leur formation chaque année de nombreux étudiants optent pour la solution de l’apprentissage qui permet à la fois d’acquérir de l’expérience sur le terrain et d’avoir un revenu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s